© Galerie Meubles et Lumières - 2014 Mentions légales Plan de site

Raphaël

Raphaël

1912 - 2000

Raphaël Raffel, dit Raphaël fait son apprentissage chez Jansen entre 1929 et 1934. Son style s’épanouit après la guerre et évolue en fonction des nouveaux matériaux utilisés tels que la laque ou, à partir de 1953, le verre comme piètement à la suite du concours Securit. Il mélange les matériaux dont le luxe et la très belle exécution d’ébénisterie sont liés à l’utile, au confortable et même à l’ergonomie.Raphaël fait appel pour les motifs des tissus et des tapisseries à René Fumeron, pour les céramiques à Georges Jouve, pour les bronzes d’ameublement à Georges Levy-Mazaud et bien entendu à Paul-Etienne Saïn et Henri Tambuté pour leur laque dite de Béka dans des tons exclusifs de vert amande, rouge sombre, avec des nuagés, des nuances dorées, brevetée en 1948.Raphaël participe au Salon des arts ménagers à partir de 1939 et au Salon des artistes décorateurs à partir de 1955. L’Exposition internationale de Bruxelles de 1958 l’invite à côté de Dumond, Arbus, Adnet, Sognot, Richard, Leleu, Motte, Old.Dans les années 1960, Raphaël travaille plutôt pour les grandes administrations. Son style très personnel évolue lentement. Les appliques sont alors en bronze doré par Agostini ou Durantet. Le bois de placage disparaît totalement, laissant place au verre presque systématiquement pour le piètement des meubles, quand il n’utilise pas du métal ou de la laque de Béka.