© Galerie Meubles et Lumières - 2014 Mentions légales Plan de site

MORIN Claude

MORIN Claude

Claude Morin est le pionnier du renouveau du verre en France au début des années 1970. Originaire de Dieulefit dans la Drôme, il travaillait dans l’entreprise familiale de textile lorsqu’il décide de se lancer dans l’aventure du verre. A l’époque, à part les grandes manufactures et leur production industrielle, les ateliers individuels n’existent pas en France. Seules quelques verreries artisanales fonctionnent comme celle de Biot, dirigée par Eloi Monod, qui conseillera Morin dans sa nouvelle entreprise et deviendra un ami et soutien précieux.

Morin installe son atelier à Dieulefit au début de l’année 1970. Il construit lui-même ses fours et commence à souffler, aidé de son épouse et de son ami Frank Girard. Le 27 juin a lieu l’ouverture officielle de la verrerie « le Pontil ».

Les pichets, gobelets, soliflores et « galets » créés à partir de cette année-là sont colorés dans la masse. Leurs teintes qui vont de l’améthyste au vert mousse en passant par le topaze et l’ambre, délicatement jaspées par les résidus de couleurs demeurés dans le creuset, se déclinent ton sur ton.

Un sens de l’harmonie s’exprime par des lignes rigoureuses et bien équilibrées. La première exposition des Morin à la galerie Club de Genève en septembre 1970 est couronnée de succès.

Durant cette décennie, les expositions se suivent, internationales et toujours plus prestigieuses. Et en France, Claude Morin fonde en 1978, l’Association pour le Développement de la Création Artistique en Verre, motivé par la nécessité de donner au verre français une plus ample audience parmi le public. Dieulefit deviendra sous son impulsion l’un des ateliers les plus créatifs et novateurs de son temps.

Créations