© Galerie Meubles et Lumières - 2014 Mentions légales Plan de site

DUMOND Jacques

DUMOND Jacques

Jacques Dumond (1906 - 1988) est un des premiers modernistes français prônant un
certain pragmatisme. Il souhaite renouveler les moyens d’expression du design en rendant
« sensible et humain, utile et beau, ce que l’industrie met à disposition ».¹ En 1945, il devient
membre de l’Union des Artistes Modernes, créée par Robert-Mallet Stevens en 1929, et de la
Société des Artistes Décorateurs.


Après de brèves études d’ébénisterie à l’école Boulle, l’Exposition de 1925 l’engage dans
la voie de la modernité. Il est alors l’un des fondateurs de l’Institut d’Esthétique Industrielle avec Jacques Vignot, et crée l’association Formes Utiles avec André Hermant.
Sa véritable carrière débute en 1943 lorsqu’il crée un fauteuil en rotin très ergonomique aux lignes ondoyantes. La période de l’après-guerre est la plus foisonnante. En partenariat avec Louis Sognot, Jacques Dumond est acteur de la reconstruction. Ils participent ensemble à une étude sur le mobilier en série et l’utilisation du contreplaqué moulé. Ces recherches seront avortées faute de soutien de la part des industriels.


Jacques Dumond, professeur à l’école des Arts Décoratifs et l’école Camondo, transmet ce
nouveau vocabulaire formel à la nouvelle génération de décorateurs. L’influence de Dumond
s’étend jusqu’à la création d’une esthétique propre à son époque : l’utilisation du Formica. Il reste néanmoins attachée à une clientèle privée. Selon lui, le luxe demeure un moteur dans l’évolution des arts français.
Technicien de la couleur et de la lumière dans son activité d’architecte d’intérieur, les formes qu’il conçoit sont pensées de manière à s’intégrer parfaitement dans l’ensemble. Le meuble se doit avant tout fonctionnel. Ses vertus esthétiques et matérielles assurent sa durée. La couleur et matériaux apportent quant à eux sensibilité et fantaisie.


¹ In Les Décorateurs des années 50 par Patrick Favardin, éditions Norma, 2002, Paris, p. 82

Créations